Mon discours d’investiture

Bonsoir,

Je veux dans un premier temps exprimer ma profonde gratitude pour votre présence,

Merci Mme. Véronique Hivon,

Merci Carole et merci Chère Evelyne Abitbol, Conseillère spéciale à la diversité auprès du chef du parti Monsieur Jean-François Lisée.

Un grand merci plus que chaleureux à vous chers, résidentes ou résidents du comté, militante ou militant du Parti Québécois, candidat, candidate, mes amis.

Merci d’être venue m’accompagner, merci d’être venu m’encourager dans cette aventure.

Je tiens à remercier également Monsieur Mourhad Romdhane Patron du Bistro l’enchanteur de nous recevoir aujourd’hui en si grand nombre.

En me présentant devant vous comme votre future députée, je souhaite réellement être l’ambassadrice des habitants de Laurier-Dorion.

Je veux pouvoir porter vos attentes. Je veux pouvoir défendre vos intérêts.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis née en Martinique, un petit bout de terre européen en Amérique du nord francophone.

Mes origines sont européennes, chinoises, indiennes, et bien entendu africaine. J’ai adopté le Québec comme terre d’accueil il y’a près de 20 ans.

Je connais la réalité des nouveaux arrivants qui choisissent de s’y installer tout en faisant les deuils et investissements nécessaires pour une intégration réussie.

Le socle d’un pays est l’éducation apportée à sa population

Actuellement spécialiste en éducation, je suis directrice adjointe, au centre Champagnat, un centre pour adulte raccrocheur ou en réorientation.

Parmi eux, il y a des personnes en situation de handicap et/ou en difficulté d’adaptation et d’apprentissage.

Mon rôle est de les amener vers un diplôme mais aussi de faciliter leur intégration sociale et professionnelle. Et je tiens particulièrement à ce qu’ils aient leur place quel que soit le milieu.

La  ligne directive de mes actions et implications a toujours été en lien avec la notion de justice sociale, l’amélioration des relations interculturelles, la promotion de l’inclusion et de la diversité sous toutes ses formes.

C’est ainsi que j’ai eu le privilège d’être membre du conseil d’administration de Action Travail des Femmes, un organisme dont la mission est de soutenir les femmes socio-économiquement défavorisées de tous âges et origines dans leurs démarches pour accéder à des emplois décents, particulièrement dans les domaines non traditionnel. J’ai également été membre du CA de l’ancre des jeunes, dont la mission est de prévenir le décrochage scolaire et social. Membre du Conseil Editorial à Média Mosaïque, qui œuvre pour la promotion de la diversité, membre du Comité de la Coalition Canadienne des municipalités contre le racisme et la discrimination et membre puis Présidente du Conseil interculturel à Montréal.

Présentement, je fais partie du groupe des 30, un groupe mis sur pied par Concertation Montréal dont la mission consiste à encourager les personnes issues des communautés culturelles à s’impliquer socialement mais aussi à promouvoir la diversité au sein des conseils d’administration d’organisations et d’entreprises.

Je siège aussi à la Commission de l’éducation des adultes et de la formation continue du Conseil Supérieur de l’Éducation.

Ces différentes expériences, implications sont en lien directe avec mes convictions, mes valeurs et me prédispose naturellement à m’engager auprès d’un parti social démocrate.

Pourquoi le Parti Québécois ?

Il y a quelques années ma route a croisé celle d’une étoile qui brille là haut dans le ciel Jean-Langevin qui allait devenir mon conjoint;

Homme de conviction empreint de cette passion pour le Québec, il m’a fait aimer ce Québec, sa terre natale.

Jean a œuvré au sein du gouvernement du Québec comme conseiller spécial, directeur de cabinet et responsable parlementaire.

Auprès de lui se sont forgé mon apprentissage et ma formation pour découvrir les valeurs du parti Québécois.

Ce soir deux de nos amis sont présents et je tiens sincèrement à les remercier 

Mr Pierre Bélanger qui a été ministre de la sécurité publique et Mr Alain Marcoux qui a été Ministre des Travaux publics et de l’Approvisionnement, Ministre du Revenu, Ministre des Affaires municipales puis Ministre délégué à l’Aménagement.

Nos soupers nos rencontres et débats furent alimentés par de vivent discussions politique.

Tous ces échanges ont attiré mon attention sur les combats du parti, ses actions envers la population et son idéologie.

Des enjeux comme la charte de la langue française, le droit à la non-discrimination des personnes homosexuelles m’ont marqué mais d’autres comme l’ouverture des CPE, la loi sur l’équité ont retenu particulièrement mon attention, ayant été une mère monoparentale.

Les enjeux sociaux, de la nouvelle plate-forme électorale me confortent dans ce choix. Pour ceux qui ne la connaisse pas, je vous invite à la lire, rassurez-vous, il en existe un résumé.

Depuis 1977 le parti québécois à apporté sa pierre à l’édifice il a posé des bases solides pour un Québec responsable de son avenir.

Le parti Québécois, est le parti qui fort de son expérience, me donnera l’occasion d’y développer mes actions qui s’accordent avec les enjeux du parti.

Pour moi, une député́ est avant tout, la représentante et la porte-parole de la population de sa circonscription, de ses problèmes et ses préoccupations.

Laurier-Dorion est une circonscription dynamique riche en couleur,  un environnement que je connais.

Oui, notre comté est riche de sa diversité riche de sa jeunesse.

Les festivals, les fêtes qui animent tout au long de l’année nos parcs mais également bien d’autres lieux font la culture qui participe non seulement à l’épanouissement de nos concitoyens mais aussi  à créer du lien social. 

Il résulte de cet enthousiasme partout dans le comté, un esprit dynamique qui contribue à la qualité de vie qu’il me semble important de soutenir.

Oui, le territoire compte plusieurs atouts: des zones commerciales et des services publics abondants, de même qu’une offre de transport bien repartie et accessible presque partout. Cependant, malgré́ la gentrification de certains secteurs, près de 40% des personnes habitant ces secteurs vivent avec de faibles revenus,

Parc-Extension se distingue par une plus forte proportion de personnes immigrantes (61%)  que dans Villeray (30%) avec une belle présence d’enfants et de familles,  mais une forte sous-scolarisation de la population adulte, et une pauvreté́ marquée avec ses conséquences, notamment sur les enfants.

Dans Villeray, les familles du quartier sont proportionnellement plus nombreuses à être monoparentales si on les compare à l’ensemble des familles montréalaises et bons nombre d’aînés y vivent seule.

La sécurité́ alimentaire, l’accès aux services de santé, l’éducation, la prévention auprès des jeunes, le développement économique et sociale, la gestion des espaces notamment en matière d’école et de logement , l’intégration des femmes, sont des enjeux sociaux fort importants, pour nous, ici.

Le programme du Parti Québécois est plus que pertinent pour les habitants de Laurier-Dorion.

Son contenu est grandement lié à nos enjeux et au quotidien des résidentes et résidents.

Je pense à la priorité qui sera donné aux PME, ces petites entreprises, qui  participent à la vie de quartier.

Je pense également aux propositions quand à la gratuité scolaire et l’amélioration du système éducatif de la petite enfance à l’université et ce tout au long de la vie, oui même l’éducation des adultes sera soutenu.

Je pense à l’amélioration de l’accessibilité et de la performance du système de santé et des services sociaux, au développement des coopératives et de l’économie sociale à toute cette volonté de lutter contre les inégalités, les discriminations, la précarité, l’accès au logement.

Alors, citoyens- citoyennes de Laurier-Dorion, ne cédons pas à la défiance démocratique, à la division,

Tournons nous plutôt  vers l’avenir,

donnons-nous collectivement un nouvel élan,

réaffirmons notre foi dans nos institutions,

dans nos valeurs qui fortifie notre besoin de solidarité.

Ces institutions, dénigrés et malmenés par certains, doivent retrouver aux yeux des Québécois l’efficacité qui en a garanti la pérennité.

Nous avons besoin  d’un Québec fort,  sure de son destin. 

D’un Québec, qui porte haut la voix de la liberté et de la solidarité et  qui sait  ré-inventer l’avenir.

Nous avons besoin du Parti Québécois, un parti qui a fait preuve d’audace dans biens des causes, un parti avec des députés solides qui sont là pour la cause,

pour défendre une plate-forme

 pour agir de manière juste et efficace pour notre peuple.

Le Québec est fort si il est prospère. Il est un modèle pour le monde si il est exemplaire.

Nous avons une grande responsabilité, celle de décider du monde dans lequel vivront non seulement cette génération mais les générations à venir.

Dans ces instants où tout peut basculer, il faut trouver l’énergie, le discernement,  pour construire le changement profond. 

René Levesque, nous a dit :

« N’est-ce pas dans le rêve cependant que naissent la plupart des projets qui en valent la peine ? »

Il avait un rêve pour le Québec, et après 2 mandats ici, dans Laurier, il a quitté le parti libéral pour fonder le parti Québécois. Pour lui, le Québec méritait mieux.

Par cette investiture, Je me sens honorée de cet héritage

Et tout comme Marthin luther King je fais un rêve mais le mien devient de plus en plus réel avec votre soutien.

Aujourd’hui, je m’engage à aller à la rencontre des habitantes et des habitants  de Laurier-Dorion pour discuter des  actions à défendre et échanger sur les opportunités à saisir pour notre comté.

Je m’engage à défendre nos enjeux,

Je m’engage à promouvoir notre modèle progressiste  unique et précieux aux yeux du monde. 

Je souhaite que vous gardiez en tête la sincérité avec laquelle je m’adresse à vous et qui reflète tout mon engagement.

Je sais pouvoir compter sur tous pour mener à bien la tâche considérable et exaltante qui nous attend.

En ce qui me concerne, je suis déjà au travail et je compte bien m’investir de tout mon être pour mon rêve d’une société toujours plus équitable.

Je vous remercie.

Marie-Aline Vadius